philippekinoo.be

Psychiatre infanto-juvénile et psychothérapeute.

Famille, enfant, justice

Mots clefs :

aliénation parentale ; séparation parentale ; allégation d’abus sexuel ; enlèvement d’enfant

Résumé :

L’article décrit pourquoi certains enfants refusent farouchement et longuement tout contact avec un de leurs parents, après la séparation de ceux-ci ; il décrit aussi des phénomènes graves qui y sont parfois liés (enlèvement d’enfant ; allégations d’abus sexuel, etc.).
On y évoque ensuite le danger de réduire ces phénomènes complexes sous le seul vocable « syndrome d’aliénation parentale », tel que l’ont promu le psychiatre nord-américain R. Gardner et son école.
L’article décrit enfin en détail des manières de réagir à ces situations de refus, qui ont souvent de lourdes implications systémiques. Chaque fois adaptées à des situations originales, elles incluent le plus souvent des composantes psychologiques, sociales et judiciaires et demandent beaucoup d’énergie, de coordination et de persistance.

Mots clefs :

Divorce – Abus sexuel – Expertise

Résumé :

Le nombre d’expertises dans des situations de séparation ou de divorce, où  existe une allégation d’abus sexuels, augmente fortement.  L’auteur tente de pointer certaines raisons de cette augmentation, ainsi      que de trouver des repères pour les interventions médico-psychologiques dans ce domaine.

Mots clefs :

divorce – enfant – séparation – setting – traitement

Résumé :

L’auteur, reprenant quelques observations sociologiques, juridiques, déontologiques et cliniques, présente dans une première partie certains aspects spécifiques liés à l’enfant dans un contexte de séparation, lors d’une demande de prise en charge médicale ou psychothérapeutique.
Dans la seconde partie, il présente une méthodologie de “ setting ” pour les premiers entretiens psychothérapeutiques, impliquant préalablement les deux parents, avant la première rencontre avec l’enfant.

Mots clefs :

conciliation – enfant – divorce – éthique – expertise civile – séparation

Résumé :

L’auteur, à partir d’une description clinique, développe la méthodologie qu’il utilise dans des missions d’expertises civiles, et, plus spécifiquement, dans des expertises de situations de divorce et de séparation conflictuels concernant l’hébergement des enfants.  Il montre la rigueur nécessaire dans ces interventions pour différencier places et responsabilités du juge, de l’expert, des parents et des enfants.
Plus fondamentalement, il tente de montrer que, dans des expertises civiles, l’éthique du psy expert peut être la même que l’éthique du psy thérapeute.